VillesLes impacts positifs des services vélo
1 juin 2022

Les impacts positifs des services vélo

Par Florence Orsini
vélo-positifs

S’informer sur les bénéfices du vélo, c’est en comprendre toute l’étendue. Le vélo n’est pas une goutte dans l’océan face aux défis de demain, mais un vecteur de mieux vivre et de développement économique durable.

L’urgence climatique est bien sûr au centre des préoccupations. Mais les bénéfices du vélos sont bien plus nombreux, avec notamment les bénéfices sociaux et économiques du vélo, qui contribuent à la qualité de vie et donc à la cohésion sociale.

Impact environnemental

L’efficacité des services vélo pour faire face à l’urgence climatique

Il n’est plus à démontrer que l’activité humaine est à l’origine du réchauffement climatique : c’est ce qu’on appelle le réchauffement climatique anthropique (plus d’informations ici )

Et un des leviers sur lequel agir est le transport, avec en particulier la mobilité du quotidien, qui représente 14% des émissions de gaz à effets de serre en France (The shift Project, 2022).

Comme nous l’avons expliqué dans notre article sur l’urgence climatique, nous sommes encore loin d’atteindre les objectifs de neutralité carbone fixés pour 2050.

Et les mobilités actives et les transports en commun sont les solutions les plus efficaces pour décarboner de nos déplacements.

vls-epinalVélos électriques en libre-service à Epinal : 4,2 tonnes de CO2 évité durant les 6 premiers mois d’exploitation.

Et parmi les mobilités actives, le vélo électrique est le mode qui peut faire la différence : sa faible empreinte carbone, alliée à sa capacité à effectuer des trajets conséquents en fait une composante indispensable à toute politique de mobilité durable.

Et les services de location de vélos ont une grande capacité à remettre la population en selle, avec des usagers qui réduisent tout bonnement leur utilisation de la voiture !

En chiffres : 

34% des utilisateurs de vélos en libre-service déclarent avoir réduit leur utilisation de la voiture. Et ce pourcentage monte à 51% pour les usagers de services de location longue durée de VAE. (Ademe, Actualisation de l’étude d’évaluation des services vélo, 2021)

Les financements pour votre politique cyclable

Quel impact concret sur la décarbonation de nos transports?

Pour atteindre l’objectif de neutralité carbone fixé par les accords de Paris, les émissions individuelles de CO2 doivent être réduites en 2050 à 2 tonnes par personne, par an. Chaque français émet aujourd’hui en moyenne 9,5 tonnes de CO2 par an. 

Si nous considérons une personne effectuant 100% de ses trajets en voiture, alors on peut estimer à 1,33 tonne par an les émissions résultant de son utilisation de la voiture.

Et les services vélo peuvent fortement réduire ces dernières :

graphique-vélo-décarbonnationSource : Ademe, Actualisation de l’évaluation des services vélo, 2021

On voit que les services vélos réduisent les émissions annuelles de C02 des usagers : de 199,4 kg CO2 pour les services VLD, et de 132 kg CO2 pour les services VLS. 

Il s’agit d’une population remise en selle, qui pourra par la suite diminuer encore plus fortement ses émissions en passant au vélo personnel.

5 étapes pour lancer son service vélo

Impact Social : inclusivité territoriale et économique


 

Le vélo a un avantage certain : son coût

Et cela a deux conséquences :

  1. Les personnes auparavant dotées d’un capital mobilité réduit en raison de leur situation financière peuvent désormais avoir accès à un moyen de transport.
  2. Les personnes désirant augmenter leur pouvoir d’achat peuvent le faire en abandonnant entièrement ou partiellement leur voiture.

Mais il peut également devenir un moyen de transport, là où ils manquent

Les services vélo peuvent permettre de se rendre à des endroits auparavant inaccessibles en transports, et ainsi réduire la fracture territoriale s’agissant de l’accès aux transports en commun.

Enfin, le vélo humanise les villes, pour une qualité de vie améliorée.

vélo-au-centre-ville

Réduction de la pollution sonore, sécurité aux abords des écoles ou encore gain de place : il n’y a que des avantages à vivre dans une ville cyclable.

Et moins de place pour les voitures, c’est plus de place pour de nouveaux lieux de vie.

Prenons l’exemple du stationnement : 1m² est nécessaire pour une place de vélo contre 25m² pour une place auto (Ademe, 2020).

Sans compter bien sûr le gain d’espace en circulation : un vélo prend environ 15 fois moins d’espace qu’une voiture.

Le vélo a d’ailleurs un impact bénéfique sur la santé physique et mentale.

Les usagers des systèmes de vélos en libre-service économisent près de 198€/an de dépenses santé, et ceux qui utilisent les vélos en location longue-durée 156€/an (Source : Ademe, basée sur une baisse des dépenses de santé de 0,69 euros / km parcouru).

En effet, la pratique du vélo renforce le cœur, prévient l’athérosclérose et permet de lutter contre la dépression : le vélo rend les gens heureux et en bonne santé ! 

Impact économique : un territoire redynamisé

Le vélo pour booster l’attractivité des centre-villes

vélo-libre-service-revitalise-landerneau

Face aux zones industrielles, les commerces de centre-ville ont parfois peine à maintenir leur chiffre d’affaires.

Le meilleur moyen de relancer l’attractivité du centre-ville est d’en faire un lieu de vie agréable, et accessible à vélo, et les services de VLS peuvent y contribuer.

Le tourisme à vélo : un vrai secteur d’activité

Avec l’augmentation de la fréquentation des véloroutes touristiques traversant la France, celle-ci est en passe de devenir la première destination touristique cyclable d’Europe.

Aménager sa ville pour accueillir les touristes peut être un coup gagnant : chaque euro généré par le tourisme à vélo crée par effet boule de neige 2,7 euros pour l’économie du Territoire (Source : Ademe, Avril 2020). Sans oublier qu'un touriste à vélo dépense en moyenne 68€ par jour, contre 55€ pour les autres touristes. (Source : Ademe économie du vélo)

Les services adaptés ? La mise à disposition de VLS électriques ou encore la location de vélos électriques sur plusieurs jours directement en gare.

Une économie du vélo à venir

industrie-reparation-velo

Le vélo est une économie à part entière, et l’installation de services vélo crée des emplois, que ce soit dans le cadre d’une gestion en régie, ou via un partenaire qui peut être un magasin de vélo local. 

A grande échelle, le vélo peut créer environ 200 000 emplois dans le cadre d’un scénario volontariste, basé sur 24% de part modale vélo. (Inddigo-Ademe, 2020).

Et on peut espérer créer jusqu’à 570 000 emplois grâce à l’économie du vélo, si l'on compte les emplois induits dans le tourisme et la logistique.

Une machine vertueuse qui n'attends que d’être lancée sur tous les territoires !

Envie de créer un service vélo pour répondre aux défis de votre territoire ?

Faites avancer votre culture et votre politique vélo. Recevez nos articles, guides et études directement dans votre boite mail.