VillesVLD : une solution pour les territoires peu denses ?
25 avril 2022

VLD : une solution pour les territoires peu denses ?

Par Florence Orsini
vld-zone-peu-dense.jpg

Désenclaver les territoires peu denses avec les mobilités douces est un défi auquel nous devons nous atteler, le “Plan vélo et mobilités actives” fixant à 9% la part modale du vélo à atteindre en 2024.

Au-delà de cet objectif, c’est la qualité de vie des populations concernées qui est en jeu, en termes de pollution (sonore et atmosphérique), de santé (physique et mentale) et d’inclusion sociale (capital mobilité des personnes non-motorisées).

Et le VLD (Vélo en location longue durée) est un service vélo particulièrement adapté aux enjeux des territoires peu denses.

Pourquoi le VLD en zone peu dense ?

Les enjeux de mobilité ne sont pas les mêmes en fonction des types de territoire :

modes de déplacements pour se rendre au travailSource : INSEE FOCUS numéro 143 “Sept salariés sur dix vont travailler en voiture”,2019

Si l’on considère par exemple les zones urbaines de moins de 400 000 habitants, on voit que 89,9% des habitants de la couronne urbaine utilisent la voiture pour se rendre au travail contre 73,1% des personnes habitant au centre-ville.

Cela s’explique par un réseau de transports en commun moins dense plus l’on s’éloigne du centre-ville : sur cette même zone urbaine, 2,4% des habitants de la couronne utilisent les transports en commun pour travailler contre 8,1% des habitants du centre-ville.

Les distances parcourues pour aller travailler sont également plus importantes dans les zones peu denses.

Selon ce même rapport de l'Insee, en 2015, 14% des salariés français travaillent à plus de 25 km de leur domicile, et cette proportion est particulièrement importante à la périphérie des grandes et moyennes agglomérations, où elle peut parfois dépasser 50 %.

Il existe pourtant des leviers importants de report modal :

  • Dans les territoires ruraux, c’est-à-dire dans les territoires très peu denses, plus de 60% des déplacements en voiture font moins de 3 kilomètres (Source : Les mobilités en territoire peu dense, une voirie pour tous– Angoulême le 25 juin 2019, Cerema)
  • Les réseaux de transport en commun existent, notamment les réseaux TER, auxquels il faut ajouter un maillon manquant, c’est-à-dire le dernier kilomètre, au départ et à l’arrivée.

Un VLD électrique permet facilement à son usager de faire ses trajets en porte-à-porte lorsque ceux-ci sont inférieurs à 15 km, ou de rejoindre la gare la plus proche (équipée de parkings vélo sécurisés bien sûr) pour prendre le train.

Les financements publics pour votre service de location longue durée

La location de vélos longue durée : un service public qui a déjà fait ses preuves

Un nombre de services qui explose

De nombreuses collectivités ont développé un service de VLD public : l’Ademe dénombrait 162 services en 2020, contre 87 en 2015 ! Parmi les 75 000 vélos du parc VLD de 2020, 49% étaient des vélos à assistance électrique.

Les EPCI de 50 000 à 250 000 habitants ont pratiquement doublé leur offre VLD entre 2015 et 2020, pour arriver à 59 services en 2020.

services-vld-france.jpgCahier Technique sur la location de vélos longue durée - Ademe Inddigo - 2021

Comme on le voit sur le graphique ci-dessus, les EPCI de moins de 50 000 habitants se lancent fortement dans la création de services VLD depuis 2016. Avec 19 services créés depuis 2015, on peut s’attendre à un engouement croissant des territoires peu denses pour le VLD.

Les impacts Positifs du VLD

Grâce à une étude de l’ADEME, nous savons aujourd’hui que la location longue durée de vélos électriques a de vrais impacts sur le report modal. Parmi les utilisateurs d’un service de location longue durée de VAE public :

o 68% déclarent avoir réduit leurs trajets en voiture d’au moins 188 km/mois

o 13% ont renoncé à l’achat d’une voiture

o 12% se sont séparés d’une voiture

Notre Vélo Fusion pour la VLD…mais pas seulement

réseau-vld-vls.jpgSource : Actualisation de l’étude d’évaluation des services vélos - Ademe, 2021.

Dans le tableau ci-dessus, on constate que 23% des territoires proposent un service VLD conjointement à un service VLS (toutes tailles d’EPCI confondues). Ce sont des services qui peuvent être complémentaires pour d’abord populariser le vélo, puis s’adresser à une population déjà sensibilisée.

Nos vélos Fusion sont conçus pour couvrir ces deux usages :

VLS : Ils peuvent être garés en station sécurisée pour être rechargés.

VLD : Dans ce cas, le vélo devient personnel : la batterie peut être détachée pour être chargée au domicile, et il est possible d’installer un porte-bagages ou un siège enfant. 

L’avantage pour l'utilisateur ? Le confort d’utilisation d’un vélo personnel, même dans le cas d’un système de vélos en libre-service.

L’avantage pour la ville et l’exploitant du service ? Un même vélo qui permet d’optimiser la gestion des pièces de rechange et de la maintenance, et un mix VLS/VLD pouvant être adapté au gré de la maturité de votre projet.

Et enfin : un logiciel connecté en permanence aux vélos, permettant de comprendre les usages du vélo sur l’ensemble du territoire. Une mine d’or dans le cas d’une flotte mixte VLS et VLD.

Découvrez notre vélo Fusion

Faites avancer votre culture et votre politique vélo. Recevez nos articles, guides et études directement dans votre boite mail.