VillesLe vélo a la cote : ce que le confinement a changé sur les habitudes de déplacement domicile-travail
27 juillet 2020

Le vélo a la cote : ce que le confinement a changé sur les habitudes de déplacement domicile-travail

Par Victoria Villain
velo fifteen.jpg

Offrir un moyen de transport efficace, écologique et économique pour se déplacer entre le domicile et le lieu de travail : c’est le dilemme accentué par le déconfinement que rencontre la ville.

Offrir un moyen de transport efficace, écologique et économique pour se déplacer entre le domicile et le lieu de travail : c’est le dilemme accentué par le déconfinement que rencontre la ville.

le velo a la cote image 2.pngUne étude menée par le cabinet Inov360 permet de mieux comprendre les enjeux de la mobilité après le COVID19

82% des franciliens estiment que la reprise en présentiel est indispensable. Le vélo, qu’il soit classique ou électrique, s’impose comme l’une des meilleures solutions pour résoudre cette équation

 

Résultats de l’étude mobilité IDF Covid-19

 

Le cabinet de conseil Inov360 a piloté une étude inédite avec l’aide 22 partenaires de la mobilité régionale afin de mieux comprendre l’impact du Covid 19 sur les déplacements en Île de France. Le résultat est sans appel :

le velo a la cote image 3.jpegLe vélotaf se démocratise de plus en plus après le confinement

Sur plus de 12 000 répondants entre le 8 et le 17 juin derniers, 31% ont arrêté ou utilisent moins les transports qu’avant le confinement.

 

La marche à pied a, quant à elle, bondi de 38% contre 19% pour le vélo ou le vélo électrique. Une bonne nouvelle ? Pas si l’on regarde l’usage de la voiture, qui a augmenté de 31%.

 

La première préoccupation est de se protéger du virus : l’indice de confiance dans les transports en commun étant de 20/100, la population leur préfère les transports individuels ou partagés, dont l’indice de confiance est de 46/100.

 

D’un point de vue écologique, l’accentuation de l’utilisation de la voiture individuelle est évidemment regrettable. Mais pas seulement.

 

Les villes où la voiture est omniprésente affichent une plus grande pollution sonore et visuelle. Les places de parking y sont rares et coûteuses tandis que le trafic intense engendre des embouteillages, des incivilités et des accidents.

 

Dans une ville comme Marseille, les habitants perdent en moyenne 41 minutes quotidiennement dans les bouchons. On est loin de l’image rêvée de carte postale…

Jordan Amavi aimerait voir plus de vélos que de voitures dans Marseille lui aussi…

Depuis quelques années, les offres de mobilité douce et durable se démocratisent en ville, comme le vélo électrique partagé. Elles répondent efficacement à ces problématiques, encore faut-il que plusieurs conditions soient réunies pour qu’elles produisent les effets escomptés.

 

Alors comment transformer la ville pour la rendre plus fluide, propre et agréable à vivre grâce au vélo électrique partagé ? Quelles sont les démarches à effectuer pour transformer les conducteurs fatigués d’aujourd’hui en cyclistes épanouis demain ?

 

Ce qui fera la ville cyclable de demain

 

Des pistes cyclables clairement matérialisées

 

La rue de Rivoli est un très bon exemple d'aménagement d'envergure, avec son troncon entièrement réservé aux vélo inauguré en en 2020 : les vélos sont devenus majoritaires et leur espace a été sécurisé par des voies spécialisées. Cet effort d’aménagement a clairement joué en faveur de la démocratisation du vélo dans Paris, pour le plus grand bonheur des vélotafeurs.

Des zones de stationnement bien indiquées

 

Garer son vélo n’importe où faute de place est la pire des publicités pour ce moyen de transport. Il est donc primordial de matérialiser, à l’instar des pistes cyclables, des zones de stationnement dédiés aux vélos et trottinettes. Et ce, pour la bonne cohabitation des citadins entre eux. Chez Fifteen, nous pensons que la station est la meilleure réponse à ce besoin en ville.

 

L’installation de bornes permet en effet de recharger les vélos de manière efficace et propre tout en assurant un stationnement ordonné et compact. En savoir plus sur nos stations Fifteen, installées sans génie civile en 1 heure.

station edock fifteen.jpgLa borne permet de faire circuler l’énergie entre les vélos pour les recharger
Fifteen offre la première solution de mobilité partagée qui donne la possibilité de garer et recharger 15 vélos sur une une place de voiture.

Prévention et sécurité, une affaire de tous

 

Le partage de la voie publique ne peut se faire en bonne intelligence que si les consignes de sécurité sont largement respectées : port du casque, gilet jaune, phares allumés, respect des vitesses autorisées….

Les règles de courtoisie doivent également revenir au coeur de la circulation, parfois très dense dans les villes du Grand Paris.

 

Un forfait mobilité d’avantage mis en avant

 

73% des franciliens n’ont pas entendu parler du Forfait Mobilités durables. Cet argument en faveur du porte monnaie des français est pourtant l’atout qui peut faire basculer certains usagers de la voiture vers le vélo. Lisez notre article à ce sujet.

Faites avancer votre culture et votre politique vélo. Recevez nos articles, guides et études directement dans votre boite mail.