VillesVélo partagé en ville : que choisir entre service public et opérateurs privés ?
13 mai 2022

Vélo partagé en ville : que choisir entre service public et opérateurs privés ?

Par Florence Orsini
gestionpubliquevelo.jpg

Les options de micro-mobilité partagées se multiplient : vélos, trottinettes, voitures ou encore scooters. Et le nombre d’opérateurs privés sur ces marchés suit la même tendance.

Le vélo partagé est une offre phare à inclure dans votre politique de mobilité, car il permet de parcourir des distances relativement longues (en particulier avec un VAE), de manière active, et sans sacrifier son confort. 

Mais alors : faut-il l’introduire via un opérateur privé de free-floating (vélo sans stations) ou via un service public subventionné par la collectivité ? Nous reviendrons sur les avantages et les inconvénients de chaque type de service.

Opérateurs privés : le vélo partagé express

velo-zoov.jpg

Pour qui ?

Pour des villes qui ont déjà investi dans le vélo public et qui souhaitent répondre à une très forte demande.

Avantages

  • Pas d’investissement de la part de la collectivité

Inconvénients

  • Des tarifs en moyenne 4 fois supérieurs à ceux pratiqués par un service de vélo public, ne permettant pas de rendre le service inclusif ni de favoriser le domicile-travail ou un usage véritablement fréquent (exemple : un trajet de 15 minutes peut coûter environ 4,40€).
  • Une pérennité du service dans le temps non assurée. Du jour au lendemain, l’opérateur peut décider de réduire voire supprimer sa flotte sur votre territoire. Le business model n’est en effet pas éprouvé, et de nombreux acteurs ont jeté l’éponge (par exemple, Indigo Weel à Metz et à Tours, Bird à Liévin, etc.) par manque de rentabilité du service. Il est ainsi difficile pour la ville de prévoir une politique de mobilité durable ambitieuse, au long cours.

Quels services de mobilité partagée pour mon territoire ?

  • Un service limité aux zones les plus denses par souci de rentabilité. Les zones peu denses ou périphériques seront donc exclues, ce qui n’assure pas l’inclusivité du service. 
  • Une infrastructure se limitant à des stations virtuelles, qui ne garantissent pas un service ordonné sur l’espace public. Des frais de désencombrement de l’espace public peuvent également être engagés si la communauté utilisatrice ne respecte pas les règles de stationnement décidées.

Service de vélo public : la possibilité de construire un vrai Réseau Vélo Augmenté

Décider de construire un service public de mobilité partagée, c’est choisir de l’intégrer dans votre Plan de Mobilité et d’en faire un atout pour créer du report modal de la voiture vers les modes actifs.

systeme-de-velo-public.jpgStation vélo à la gare d’Epinal. Le système de VLS du territoire compte 250 vélos électriques en libre-service.

Pour qui ?

Ce mode de gestion s’adresse à tous les territoires, et c'est le seul mode de gestion à envisager pour les territoires peu denses et les villes moyennes, afin de faire de votre politique cyclable un succès.

Avantages 

  • Accroître le report modal en développant un réseau vélo augmenté, qui peut combiner intelligemment vélos en libre-service (VLS), vélos en location longue durée (VLD) et même vélos en gare.
  • Un service accessible à toute la population, dans les quartiers non-desservis de la ville ou les territoires peu denses qui n’intéressent pas les opérateurs privés
  • Assurer un service pérenne, sans interruption
  • Un tarif maîtrisé et abordable, avec la possibilité de proposer des tarifs préférentiels pour les étudiants ou les personnes en difficulté
  • Un service à l’image de la ville, personnalisable et pouvant être intégré dans vos systèmes actuels (MaaS, billetterie)
  • Une maîtrise de la donnée, vous permettant d’apprendre sur vos administrés et leurs habitudes de déplacement

Inconvénients

  • Coûts d’investissement

L’avis Fifteen

Le modèle privé peut-il supplanter un service de type public ? Probablement pas, et son utilisation semble plutôt pertinente dans les villes denses déjà équipées d'un service de type public, afin de donner encore plus d'options pour se déplacer activement, sans que la collectivité n'ait à investir davantage.

Nous sommes partenaires des villes cyclables

Faites avancer votre culture et votre politique vélo. Recevez nos articles, guides et études directement dans votre boite mail.